acceuil/bliki modifications recentes special

dnid

Ma contribution à un exposé collectif(retrouvé tout récemment dans mes archives) sur le thème du diabète, fait quand j’étais étudiant à l’IFAS de Tours. Pour ma partie, je devais aborder le Diabéte de typeII (DNID)

Diabète Non Insulino-Dépendant Type II

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/62/NCI_Visuals_Food_Hamburger.jpg/220px-NCI_Visuals_Food_Hamburger.jpg

Definitions:

Appelé également diabète gras ou de la maturité, le diabète non insulino-dépendant (DNID) est une maladie métabolique caractérisée par un excès chronique de sucre dans le sang (hyperglycémie).

La régulation du taux de sucre (glycémie) dans l’organisme fait intervenir : Les apports de sucre (essentiellement par l’alimentation) ; La fabrication “interne” de sucre (essentiellement par le foie) ; L’utilisation périphérique du sucre au niveau des cellules : l’insuline, hormone fabriquée par le pancréas, permet alors aux cellules de capter et utiliser le glucose.

Dans le DNID, il existe une mauvaise régulation de ce système, avec le plus souvent un état d’insulino-résistance : pour maintenir un taux de sucre constant, l’organisme a besoin de plus d’insuline, car celle-ci devient moins efficace. A terme, même de grandes quantités d’insuline ne suffisent plus à utiliser le glucose circulant qui s’accumule dans le sang : c’est l’hyperglycémie. Finalement, le pancréas se fatigue de cette stimulation permanente et peut alors ne plus fabriquer suffisamment d’insuline : c’est l’insulino-nécessitance. Ces mécanismes d’insulino-résistance et nécessitance concernent particulièrement les personnes présentant un surpoids.

Statistiques:

Diabéte de Types 2 chez l'enfant obése

L’obésité n’entraîne aucune manifestation pathologique apparente, ni au cours de l’enfance, ni au cours de l’adolescence, en particulier dans le cadre métabolique. Il est pourtant indéniable que des modifications importantes du métabolisme ont lieu, et qu’elles feront probablement le lit des maladies associées à l’obésité à l’âge adulte, le diabète en particulier. Un garçon embonpoin qui développe le diabète de type 2 durant son adolescence et n’est pas traitée développera probablement des problèmes de santé avec son coeur, ses yeux, ses reins, et ses pieds avant qu’il atteigne 30 ans.

Le diabète de type II a été considéré pendant longtemps comme le diabète de l’adulte puisqu’il atteint dans 80% des cas des sujets souffrant depuis longtemps d’obésité sévère. Le risque d’apparition d’un diabète de type II en médecine de l’adolescent ne doit pas être négligé a fortiori s’il existe des antécédents familiaux de diabète de type II. On sait en effet depuis longtemps que la prédisposition génétique est importante dans ce type de diabète même si elle est très polygénique.

Il n’existe pas un seul facteur causal de la maladie  mais plusieurs facteurs de risque : La génétique et l’hérédité : un facteur héréditaire est très souvent retrouvé (“plusieurs membres de la famille ont du diabète”). Par ailleurs, certaines populations sont particulièrement touchées par le DNID confirmant ainsi son origine génétique ; Le surpoids et l’obésité : entre 60 et 90 % des patients ayant un DNID présentent un surpoids important ; La sédentarité ; Certains médicaments.

Dans un article paru en mai 2004 dans le magazine allemand Der Spiegel, le Dr Wieland Kiess de l’université de Leipzig rapportait le cas du plus jeune enfant atteint : un Allemand de 5 ans ! Un petit américain sur trois sera diabétique… Pourtant de nombreuses études internationales ont montré que des changements de mode de vie même relativement modestes suffisaient à prévenir l’apparition de pratiquement 60 % des cas de diabète de type 2

La délicate question du Junk Food

La consommation de la malbouffe peut entraîner la malnutrition.

La malbouffe est le nom, jugé péjoratif par certains, à la nourriture jugée mauvaise sur le plan diététique en raison notamment de sa faible valeur nutritive et de sa forte teneur en calories. Elle peut favorisée l’obésité, le diabète, les maladies cardiovasculaires, le cancer, etc. Les hamburgers, les hot-dogs, les frites, les pizzas, les boissons gazeuses en sont des archétypes.

Traitement:

Le diabète doit être pris en charge précocement afin d’en ralentir l’évolution et de limiter les complications.

Le premier traitement est le respect de règles hygiéno-diététiques. L’alimentation doit être équilibrée et comporter des glucides, des lipides, des protéines en respectant une bonne proportion de chaque groupe. Le comportement alimentaire est relativement strict : 3 repas par jour minimum. Les grignotages sont à éviter. Parfois des collations peuvent être mises en place. Le programme alimentaire sera établi au mieux par un médecin nutritionniste, ou par une diététicienne, afin de tenir compte de chaque situation particulière, et en fonction de pathologies éventuellement associées. Les glucides ne doivent pas être totalement supprimés : seuls les sucres rapides doivent être supprimés (sucre, boissons sucrées, confiture, bonbons, glaces…). Chaque repas doit comporter du pain ou des féculents en apports limités selon l’existence d’un surpoids, de l’activité physique, de l’âge… Les graisses seront limitées, avec utilisation de graisses plutôt d’origine végétale. Privilégiez la consommation de poisson. Un régime hypocalorique est le plus souvent conseillé pour  réduire un surpoids. Une activité physique très régulière est indispensable : marche, vélo, natation, gymnastique sont conseillés avec une pratique pluri-hebdomadaire. L’arrêt du tabac est souhaitable, même en cas de consommation tabagique modérée. Si les règles hygiéno-diététiques ne sont pas efficaces au bout de 3 mois, il sera alors nécessaire d’associer un traitement médicamenteux. Les traitements médicamenteux : les antidiabétiques oraux (ADO) et l’insuline.

Bibliographie, Netographie

http://www.curequotidienne.com/exercise/obesite-enfants.htm

http://disc.vjf.inserm.fr/BASIS/elgis/fqmr/rapp/DDW?W%3DTEXTE++PH+LIKE+'1'%26M%3D157%26K%3D839%26R%3DY%26U%3D1%26NCU%3D30

http://www.doctissimo.fr/html/sante/encyclopedie/sa_1290_diab_02.htm

http://www.doctissimo.fr/html/dossiers/sports_bienfaits/sa-8086-maladies-cardio-lutter-sedentarite.htm

http://www.caducee.net/DossierSpecialises/genetique/obesite.asp

http://fr.wikipedia.org/wiki/Junk_food

Define external redirect: ChercherPage EditezTexte